ARTICLE
Faire ses études à l'étranger, "The American Dream" pour une étudiante
Caroline Lifestyle le Mag Écrit par CAROLINE
Faire ses études à l’étranger, pendant un semestre, un an ou plus, on aimerait tous. Je rêvais de partir aux Etats-Unis, de faire comme dans les séries, d’étudier dans des campus magnifiques et d’aller à des fêtes à la « projet X ». L’année dernière, mon rêve s’est réalisé, « my American dream », qui a été une expérience inoubliable, probablement la meilleure année de ma vie.
..........................................
....................
La préparation
Une année à l’étranger, peu importe à quel point on en rêve, ça se prépare et ce n’est pas facile. Pour ma part, je faisais une licence d’anglais LLCE, ainsi, partir dans un pays anglophone est vivement recommandé afin d’acquérir un bon accent et de mieux comprendre la culture. Il y a plusieurs programmes qui permettent de partir dans le cadre universitaire: Erasmus ou les conventions bilatérales.

Ma faculté avait des accords avec de nombreuses universités américaines et j’ai choisi « The Université of Montana ». En général on commence la procédure vers novembre, donc presque un an avant de partir. Il fallait passer des examens, rédiger des essaies, avoir des lettres de recommandations et cetera… Pas facile mais tout à fait faisable. Enfin si jamais la demande était acceptée parmi le nombre de gens postulant et le peu de places, il restait l’étape VISA qui se trouve à l’ambassade Américaine à Paris.

Une fois cette partie administrative terminée, il faut trouver un endroit où vivre. Heureusement pour nous, pauvres étrangers perdus, les universités américaines sont très bien organisées et la mienne proposait des hébergements en très bons états et peu onéreux, nul besoin de garant ou autre justificatif. En revanche, adieu les APL.
Mes études aux USA Lifestyle le Mag
Je déclare le rêve américain ouvert !
Après deux jours de voyage et 4 avions différents, j’étais arrivée à Missoula, petite ville au creux des Montagnes dans le « big sky country ». Comble de ma surprise, Justin, un employé de la fac m’attendait à l’aéroport pour m’amener à mon appartement et m’aider dans les procédures. Avais-je atterris au paradis ? Les petites attentions de ce genre se sont multipliées par la suite avec des navettes pour se rendre à Wall-Mart (le carrefour américain) ou pour visiter la ville. Ensuite est arrivée une semaine d’orientation expliquant en détail tout sur l’université et la culture américaine. Pour nous français qui n’avons pas l’habitude d’un tel encadrement, on se sentait un peu comme des maternelles à la vue du programme mais on s’y habitue très vite.

Pendant cette semaine d’orientation, des centaines d’autres étrangers venant des quatre coins du monde sont présents et très vite on se lie d’amitié avec des gens dont la culture et la langue sont très différentes. Grâce à cela, on n’améliore pas seulement notre vision de la culture américaine mais aussi des cultures du monde entier. Niveau expérience enrichissante, il n’y a pas mieux.

Les cours commencent et cela n’a rien à voir avec ce qu’on a en France.
Ensuite les cours commencent et cela n’a rien à voir avec ce qu’on a en France. Les profs sont à l’écoute, ils ont des heures dédiées à l’aide des élèves et ne sont jamais absents. De plus, le travail à la maison est très limité et est expliqué en détails sur un syllabus. Les profs vérifient à l’aide de quizz ou essais. Cela ressemble à un retour au lycée. Et en ce qui concerne la difficulté, tant qu’on s’applique à faire le travail demandé, il est tout à fait possible d’avoir un A qui est la note maximale.

Etant dans un pays étranger, l’avantage est aussi de visiter un maximum d’endroits, en fonction des moyens disponibles de chacun. Dans le Montana, j’ai eu la chance de visiter beaucoup de villes typiques de l’état qui ressemblent à des villes de cowboy. J’ai aussi été dans des sources chaudes naturelles, vu des lacs à vous couper le souffle, suis allée à Seattle et à Yellowstone. Il est vrai que j’aurais aimé faire plus mais voyager coute cher et demande du temps dont on ne dispose pas forcément à cause des études.

Mais il n’est pas forcement nécessaire de voyager dans tout le pays pour s’amuser, Missoula est tout aussi divertissant. Il y a eu de nombreux matchs de football américains, baseball et basket qui, organisés par l’université, étaient gratuits pour les étudiants et avaient une super ambiance. La ville mettait en place des parades pendant les jours importants comme Thanksgiving ou St Patrick’s day qui sont à voir absolument ! Il y avait aussi de nombreux lieux permettant la randonné, le sport préférés des gens du Montana qui mettent en évidence la splendeur des Montagnes. Par exemple, le Mont Sentinel, la Montagne juste derrière l’université ne demandait qu’une demi-heure pour y atteindre le sommet et nous laissait voir tout la ville. Si vous aviez la chance d’y aller pour le coucher du soleil, vous pouviez voir un orange vif tel un feu s’étendant derrière les montagnes et illuminant toute la ville. Et bien sûr, il ne faut pas oublier la multitude de fêtes présentes dans cette ville étudiante, qui étaient plus folles les unes des autres. Le centre ville regorgeait aussi de pubs et restaurants sympas servant des cocktails délicieux et à petit prix. Par exemple, Iron Horse faisait tous les jeudis une soirée « 2 for 1 » dans laquelle on achetait 2 boissons pour le prix d’une soit 3 dollars (environ 2,25 euros). Seul bémol, l’âge minimum pour boire est de 21 ans et ils sont très stricts à ce sujet.

Je pourrais continuer à vous parler de cette expérience pendant des heures, mais il faut aussi que vous la viviez par vous-même pour la comprendre. Donc n’hésitez pas, faites vos économies et partez à l’aventure. Si j’en avais l’occasion, je le referais. Comme Marcel Proust écrivit : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »
Il ne faut pas oublier la multitude de fêtes présentes dans cette ville étudiante, qui étaient plus folles les unes des autres
Mes études aux USA Lifestyle le Mag Mes études aux USA Lifestyle le Mag

Les 3 derniers articles du Mag !