ARTICLE
L’archéologie, une passion depuis toujours
Lucie Lifestyle le Mag Écrit par LUCIE
D’aussi loin que je me souvienne, l’archéologie a toujours été une discipline qui me faisait rêver, et déjà, toute petite, à l’éternelle question « Que voudrais-tu faire comme métier plus tard ? » je répondais « archéologue ».
Au fil du temps, ce rêve s’est transformé, étoffé et est devenu pour moi plus qu’une passion ; il s’agit d’une véritable vocation. Car d’aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais vue faire autre chose de ma vie.
..........................................
....................
Les origines
Chaque passion est toujours animée par un évènement particulier, un souvenir, une personne, un instant, qui la détermine à tout jamais. En ce qui me concerne, la révélation de ma passion s’est faite quand je n’étais encore qu’une enfant, un soir où mon père m’a fait découvrir « Indiana Jones ». Je me suis alors mise à rêver et à m’imaginer vivant des aventures incroyables et hors du commun comme lui seul savait le faire. Ainsi, petite, alors que d’autres filles se voyaient maîtresses, avocates, chanteuses ou danseuses, moi je me voyais archéologue parcourant le monde et allant de découvertes en découvertes, de pays en pays, et d’aventures en aventures. Depuis cet instant où Indiana est devenu mon héros, l’archéologie est devenue ma passion.
Chaque passion est toujours animée par un évènement particulier, un souvenir, une personne, un instant, qui la détermine à tout jamais.
Passion archeologie Lifestyle le Mag
Un rêve tenace
Le temps passe, le collège puis le lycée, mais mon envie de devenir archéologue n’a pas disparue. En terminale, je fais le choix de réaliser des études supérieures et de m’inscrire en licence d’Histoire de l’Art et Archéologie au Mirail. Ce choix a été une évidence pour moi puisque je ne me suis jamais vue faire autre chose de ma vie. Pour moi l’archéologie, l’histoire de l’art, le patrimoine, la culture, sont autant de notions importantes que le partage, l’apprentissage, la curiosité, l’ouverture d’esprit, et la découverte. Et ce sont toutes ces valeurs que j’ai retrouvé dans ma formation en archéologie durant ces trois belles années de licence.

L’archéologie est pour moi la plus belle des disciplines car elle est la plus noble dans le sens strict du terme : elle constitue une recherche et une tentative de reconstitution de notre passé à travers l’étude de la terre en tant que matière originelle. Il est essentiel de connaître son passé, son histoire, et ses ancêtres pour tenter de mieux se connaître soi-même en tant qu’individu. L’archéologie permet aussi d’apprendre le respect, la minutie, la sagesse, la patience, la modestie, des valeurs qui sont prépondérantes à mes yeux. Je parle de « Rêve tenace », car il est vrai qu’on a souvent essayé de me décourager, en me disant que ce n’était pas un métier, seulement une distraction, un rêve qui en resterait un car ce n’était pas une voie accessible, noble ou encore reconnue. Effectivement, lorsque j’ai rencontré des conseillères d’orientation, des professeurs, tous étaient unanimes sur le fait que je ne trouverai pas de boulot à la fin de mes études si je poursuivais sur cette voie. Et j’ai longtemps eu l’impression d’être très mal considérée par rapport aux études que j’avais choisi d’entreprendre.

Malgré tout, j’ai eu la chance d’avoir le soutien de ma famille qui m’a toujours poussé vers ce chemin-là, celui que je m’étais choisi. Ils m’ont toujours dit qu’il valait mieux écouter son instinct et faire ce qui nous plaisait : c’est ce que je m’évertue à faire tous les jours, et c’est ainsi que tous les jours j’ai le sourire.
L’archéologie permet d’apprendre le respect, la minutie, la sagesse, la patience, la modestie, des valeurs qui sont prépondérantes à mes yeux.
Passion archeologie Lifestyle le Mag
Un rêve qui se réalise
Cet été, j’ai réalisé mon rêve puisque j’ai participé à des fouilles archéologiques pour la première fois, et je dois dire que c’était magique. Parfois la réalité vaut mieux que le rêve ! Je suis partie deux semaines pour des fouilles préhistoriques sur le site de Régismont-le-Haut aux environs de Béziers, et c’était une expérience enrichissante, fantastique, extraordinaire et inoubliable. Découvrir dans le sol des artefacts créés et utilisés par des hommes préhistoriques il y a environ 30 000 ans est une sensation indescriptible : c’est un pur bonheur ! Une chose est sure, il s’agissait de mes premières fouilles archéologiques mais ce ne seront irrévocablement pas les dernières… Cette année, je poursuis la conquête de mon rêve qui s’étoffe encore de jour en jour, et je fais un master pro Patrimoine, car je me suis aperçue tout au long de mes études, qu’il était important de conserver et de transmettre notre patrimoine, nos découvertes, nos connaissances, aux générations futures.
L’archéologie est pour moi le rêve d’une vie, une vocation depuis toujours, et représente ce que je suis : une éternelle curieuse qui a soif de découvrir le monde.
Passion archeologie Lifestyle le Mag

Les 3 derniers articles du Mag !